Tire-bouchon
commentaires 2

Mon vin du weekend #67

Pour tout vous dire, je rêve de partir à la découverte des paysages et des vignobles d’Afrique du Sud. Alors, pour patienter, je commence par éduquer mon palais !

Direction la province du Cap occidental (western cape), située au sud-ouest, près de Cape Town. Et plus précisément, dans la fameuse région viticole de Stellenbosch.
Un terroir montagneux, où confluent les influences maritimes provenant du sud (False Bay) et de la côte Ouest (beaucoup plus fraîches).
Un vignoble réputé pour ses vins rouges, qui devrait l’être tout autant pour ses blancs ! Son climat, soumis à de grandes amplitudes thermiques, est tout particulièrement favorable à l’expression des arômes primaires de grands cépages blancs tel le Chenin.

Inspector Péringuey, Jordan Wine Estate, une cuvée qui porte le nom du monsieur qui sauva le vignoble sud-africain en organisant l’importation des plans américains (utilisés comme porte-greffes) afin de lutter contre l’arrivée du phylloxera au 19ème siècle.

Un vin qui lui rend un bel hommage !

Un nez gourmand de pêche blanche, coing, poire, ananas, amandes grillées. Un superbe équilibre en bouche. Une attaque ronde, beurrée, sur des notes de miel, puis qui bondit de vivacité, pour une finale citronnée et minérale.

Un Chenin Blanc comme on en voit pas souvent, qui exprime le contraste de son territoire, tout en élégance (prix 17€).

Une pépite facile à caser, dès l’apéro, que je tenterais bien sur des spécialités thaïlandaises.

Il ne me reste plus qu’à mettre des sous de côté…

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *