En primeur
commentaires 4

La Journée internationale des droits de la femme

J’avais déjà poussé mon ptit coup de gueule du 8 mars dans un précédent billet dénonçant les expressions à bannir (un vin de femme, avoir de la cuisse…) et les étiquettes sexistes.

Cette montée d’adrénaline n’aura malheureusement pas changé la face du monde vinicole ! Figurez-vous que, pas plus tard qu’à Millésime Bio, entourée de deux amis, je propose à un vigneron de nous présenter ses blancs et, qu’au moment de les goûter, il sert lesdits garçons, puis me demande si je compte déguster ! Bè non voyons, je suis juste là pour la déco !

La Journée internationale des droits de la femme a été officialisée en 1977 par les Nations Unies. Des avancées considérables ont été réalisées (encore heureux), mais force est de constater que nous sommes encore bien loin de l’égalité entre les hommes et les femmes.

Le monde du vin s’est considérablement ouvert aux femmes ces vingt dernières années. Cependant, la parité est loin d’être atteinte dans certaines professions (maître de chai, sommelier).

Celles que l’on entend le plus, ce sont les vigneronnes. Au sein des principaux vignobles français, des femmes se sont réunies afin d’échanger sur leur métier et pérenniser la culture du vin. Neuf associations (voir liste ci-dessous) ont ainsi vu le jour (la première créée en 1994) et se sont regroupées au sein du Cercle Femmes de Vin.

Je tiens aussi ici à féliciter les Vignerons de Blaye Côtes de Bordeaux qui ont mis à l’honneur les vins réalisés par les femmes dans « La Route des Vignerons de Blaye ». Un petit guide très bien fait, disponible à la Maison du Vin de Blaye, pour vos séjours œnotouristiques les plus fous !

A la votre Mesdames !

Les associations de Femmes de Vin :
Vinifilles en Languedoc-Roussillon
Femmes Vignes Rhône
Les Fa’Bulleuses de Champagne
Les diVINes d’Alsace
Femmes et vins de Bourgogne
Les Etoiles en Beaujolais
Les Aliénor du Vin de Bordeaux
Eléonores de Provence
SO Femme & Vin du Sud-Ouest

4 Commentaires

  1. L’homme a besoin de la femme et la femme de l’homme. Tout les domaines d’application devraient être paritaire à 100% pour fonctionner correctement. La vision de la femme manque cruellement, et sa place dans le monde du vin est encore trop restreinte (comme à beaucoup d’endroits)…

    • La WINEista dit

      Oui il y a encore du boulot ! Merci Benjamin pour ce commentaire !

    • La WINEista dit

      Merci pour l’information, ravie de découvrir une nouvelle initiative autour du vin !

Répondre à Muriel Lombaerts Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *