Tire-bouchon
Laisser un commentaire

Mon vin du weekend #7

Ce lendemain de 1er mai, je vous propose le vin que j’ai siroté, détendue, en cette journée de fête et de fleurs à clochettes. Un vin rouge du Château de Fauzan, AOP Minervois, dont vous me direz des nouvelles !

Le Château de Fauzan est situé dans un petit coin de paradis, au cœur du terroir Minervois La Lavinière, à Cesseras, dans le département de l’Hérault.

Jean-Philippe Bourrel a repris l’exploitation familiale il y a une dizaine d’années et a entrepris une véritable restructuration du vignoble et des chais. Ses vignes sont implantées sur le causse calcaire, à 350 mètres d’altitude, ce qui confère à ses vins une fraîcheur étonnante.

Le Château de Fauzan, AOP Minervois, 2011, est issu d’un assemblage de cépages traditionnels de l’appellation ; la Syrah (80%) et le Grenache Noir (20%), vinifiés en macération carbonique.
La macération carbonique est peut-être la technique la plus vieille du monde, la seule employée avant que l’homme n’utilise largement les fouloirs mécaniques. Elle est principalement dédiée à l’élaboration de vins de primeurs (Beaujolais nouveau) même si elle est apte à la production de vins de garde. En deux mots, il s’agit d’une fermentation aromatique à l’intérieur des baies de raisin non écrasées, placées à l’abri de l’oxygène.

Un vin rouge à la robe profonde ; un nez fruité à souhait, qui exhale des arômes de fruits noirs (cerise noire, mûre), de réglisse et une pointe de fumée ; une bouche pleine, suave, gouleyante, avec une finale longue et fruitée.

Un vin plaisir, une friandise à petit prix (6,02€), facile à associer au gré de vos envies : charcuterie, magret de canard, poulet fermier aux cèpes.

Un vin rouge typé, souple et fruité pour une journée toute en légèreté !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *