En primeur
Laisser un commentaire

Le boom des vins aromatisés

Attention, les puristes du vin vont se retourner dans leur tombe ! Cependant, il s’avère difficile de nier que les vins aromatisés, regroupés sous le nom savant de BABV (Boissons Aromatisées à Base de Vin), ont le vent en poupe !

Le phénomène est récent, 25 millions de bouteilles de vins aromatisés ont été vendues en France en 2013. Deux fois plus qu’en 2012 !
Avec autour de 52l/capita/an, la France demeure le premier pays consommateur de vins (non mais !) bien que la consommation se ralentisse et se modifie : les français boivent moins mais de meilleure qualité. Alors, comment expliquer le boom des vins aromatisés que l’on ne peut pas vraiment associer à un boom qualitatif ? Peut-être en regardant du côté des néophytes.

Et oui, certains frenchies sont prêts à sortir des codes traditionnels du vin et à explorer de nouveaux horizons. Avec des packaging modernes, novateurs (capsules à vis, canettes), colorés, les vins aromatisés séduisent de nouveaux consommateurs. Alors pourquoi leur jeter la pierre ? Ne peut-on pas plutôt les considérer comme un tremplin ? Une initiation de palais novices au vin ?

Le bestseller demeure le rosé pamplemousse, lancé par Castel avec sa marque « Very Pamp ». Cependant, au vu de leur succès, l’offre s’agrandit à vitesse grand V avec des associations qui rivalisent d’originalité.
Voici quelques exemples qui m’ont fait ouvrir de grands yeux :
– Le Château Poulvère (Montbazillac) et sa gamme Twenty Wine présentant un rosé pétales de rose, un blanc chocolat blanc, un rouge pain d’épices.
– Le négociant bordelais Laraqué et sa gamme Sucette dont un rouge sucette cola.
– Et soyons fou ! Le new zélandais Kim Crawford (Constellation Brands) avec son Sauvignon Blanc infusé au popcorn !

Bon moi, pour le coup, je veux bien être aventurière, oublier l’espace d’un verre mes traditionnels cours d’œnologie, mais il ne faut quand même pas pousser le bouchon trop loin ! Je me suis donc lancée à la découverte d’un classique en la matière, le rosé pamplemousse.

Bien loin des arômes artificiels, le Rosé Pamplemousse du liquoriste Vedrenne, entreprise familiale bourguignonne, a eu du succès dimanche à l’apéro !
Une belle couleur bois de rose, un nez aromatique tout en finesse, un bon équilibre en bouche, fruité, point trop sucré et avec la pointe d’acidité d’un rosé de qualité.

A consommer bien frais à l’apéro ! Et pourquoi pas l’été en rosé piscine ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *