Tire-bouchon
Laisser un commentaire

Mon vin du weekend #56

Ce weekend, c’est avec des étoiles plein les yeux que je vous amène sur l’Ile de Beauté. Le vin blanc Biancu Gentile, interprété par Yves Leccia, nous transporte sur les routes pittoresques du Cap Corse, le petit port de pêche de Centuri et les plages paradisiaques du désert des Agriates.

Le Biancu Gentile est un cépage ancien, autochtone à la Corse. Yves Leccia est un des premiers vignerons à l’avoir réhabilité, sur une parcelle au pied de la chaîne de montagnes qui prolongent le Cap Corse, soumise à l’influence maritime du golfe de Saint Florent (ah je m’y vois !), sur le fameux territoire du Patrimonio.
Il se présente avec de grandes feuilles dentelées et de grosses grappes aux baies arrondies. En bouteille, cela donne quoi ?

Une robe au doré soutenu. Un nez qui éclate de fruits frais (pêche blanche, litchi, papaye), puis s’enrichit de notes gourmandes (pâte feuilletée, miel d’acacia) et d’une pointe fumée. Une bouche opulente, au grain de caractère témoignant de sa typicité insulaire.

Le blanc de gastronomie par excellence (prix 22€), qui donne envie de tenter les paris les plus fous ! Avec des tripes à la mode de Caen (pour les courageux), un tajine de poulet au safran, un gratin de fruits de mer, des spaghettis aux langoustes.

Fermez les yeux, laissez vos sens s’exprimer, inspirez profondément, ça y est, vous êtes sur l’Ile de Beauté !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *