Autour du vin
commentaires 2

Au Château La Coste l’art et les vignes s’expriment librement

Si votre route des vacances passe non loin de la Provence, je vous conseille vivement de faire escale au Château La Coste. Et si vous hésitez encore sur votre destination de villégiature, je vous le suggère avec insistance. Parce que ce lieu exceptionnel est un incontournable !

Par où commencer quand un endroit révèle autant de richesses…

En 2002, Patrick McKillen, un riche (très riche) homme d’affaires irlandais, magnat de l’immobilier, tombe follement amoureux de la Provence et d’un domaine viticole situé dans une vallée bucolique à quelques kilomètres d’Aix-en-Provence. Un conte de fées au premier abord ordinaire, qui va se révéler extraordinaire…

De par la richesse de ses vins

Ce vignoble de 120 ha, situé le plus au nord de l’AOP Coteaux d’Aix-en-Provence, à la frontière du Luberon, bénéficie d’un climat plus frais et d’une grande diversité de sols (basaltes, argiles blanches et rouges, calcaires). 

On pourrait s’attendre à déguster des vins faciles et bien « marketés ». Mais, dès les premières gorgées, on ressent le soin apporté au travail de la vigne et au respect de l’expression des terroirs.

Le sublime chai semi-sphérique, vêtu de tôles ondulées d’acier, conçu par le célèbre architecte français Jean Nouvel, aurait pu être un bâtiment d’apparat. Mais, cette cave high-tech a réussi le pari difficile d’allier prouesse architecturale et technicité. Ici, tout se fait par gravité afin de préserver l’intégrité des baies et la qualité des vins. 

Il en résulte une belle gamme de produits, allant des cuvées plaisirs, aux grands vins de garde.
Mon chouchou est le Grand Vin Rosé 2015. Un superbe vin de gastronomie, à marier avec des plats épicés (paella, couscous, tajine), complexe et élégant. Il témoigne comme personne, que les rosés peuvent aussi passer l’épreuve du temps et s’inviter sur nos tables toute l’année !

De par la richesse de ses œuvres

On pourrait penser qu’il est facile de faire de belles choses quand on a de l’argent et que l’on s’entoure des plus grands en terme d’art et d’architecture. Mais, quand on arrive au Château La Coste et que l’on se retrouve devant le Centre d’Art de Tadao Ando, un bâtiment vertigineux de verre et béton, aux lignes épurées, qui reflète la nature environnante et l’araignée mythique de Louise Bourgeois, on comprend que tout ceci est l’apanage d’un passionné.

La promenade Art & Architecture à travers les bois, collines, champs d’oliviers et vignes regorge d’œuvres hallucinantes : le Pavillon de Musique de Frank O. Gehry, la croix rouge de Jean-Michel Othoniel, le cube de Sean Scully, la cabane de Liam Gillick, la goutte argentée de Tom Shannon… Comptez minimum 2 heures pour la savourer.

Patrick McKillen est un homme discret qui met les créations en lumière. C’est juste énorme d’avoir toutes ces références dans le sud de la France !

De par la richesse de ses prestations

Pour couronner le tout, le lieu excelle dans l’art culinaire. On y trouve 3 restaurants : le restaurant de Tadao Ando au sein du Centre d’Art, La Terrasse au cœur des vieux bâtiments du domaine et le restaurant argentin Mallmann.

A flanc de coteaux, on devine un bâtiment contemporain parfaitement intégré dans le paysage. Il s’agit de la Villa La Coste, un hôtel & spa de luxe magique doté d’un restaurant gastronomique orchestré par le chef Gérald Passedat.

Il paraîtrait même qu’une école d’œnologie signée Jean Nouvel va venir compléter l’offre dans quelques mois…

Le Château La Coste est un lieu en perpétuel mouvement, qui laisse la liberté aux talents et aux créations. Ce n’est pas qu’un musée à ciel ouvert, c’est aussi un domaine viticole digne de ce nom.

2 Commentaires

  1. Mickette dit

    Excellent résumé de l’expérience de ce lieu divin, parfait pour passer une journée entre amis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *