En primeur
Laisser un commentaire

Vinexpo 2015, à bientôt !

On l’attendait avec impatience cette 18ème édition de Vinexpo à Bordeaux. Un gros challenge pour une nouvelle équipe, face à des rumeurs d’un salon en perte de vitesse. Alors que les verres ballon sont encore chauds, l’heure du bilan a sonné !

Les données officielles
Une inauguration en grande pompe par François Hollande himself (une reconnaissance officielle de la filière vins et spiritueux), un nombre de visiteurs stable (45 000), un retour en force des Chinois (témoignant d’une reprise du marché), une forte présence des professionnels africains (de nouveaux débouchés pour les vins français ?), un visitorat de qualité (merci !).

Dans les coulisses
Un sentiment mitigé des exposants quant au nombre de visiteurs et au rapport qualité/prix (ou affaires bouclées/coût du stand) en comparaison avec Prowein qui a le vent en poupe depuis quelques années.

Mon humble avis
Vinexpo demeure le plus grand salon mondial dédié aux vins et aux spiritueux (et toc !). Il faut juste « comparer ce qui est comparable ». En juin, la majorité des contrats sont déjà signés (enfin, il vaut mieux). Un Prowein, positionné en mars, a forcément une efficacité commerciale plus pertinente.
Vinexpo a pour vocation de détecter les tendances, fidéliser les clients, développer la notoriété et l’image des entreprises.

On peut cependant regretter que le coût exorbitant au m2 (on frôle les prix du 16ème) limite l’accès aux petits producteurs. Pourquoi ne pas envisager une zone tout en simplicité dédiée aux structures de taille humaine ?

photo-tasting

J’ai particulièrement kiffé
Une zone de restauration à l’offre variée, ouverte sur le lac, aux airs de Porto-Vecchio.
Des espaces de dégustations libres joliment décorés où les rosés, les effervescents et les liquoreux étaient à l’honneur.
L’accent mis sur les accords mets et vins au travers d’ateliers animés par des chefs étoilés.
Une dégustation du tonnerre des vins médaillés au Concours Mondial de Bruxelles.
Une vraie stratégie digitale avec l’animation en continu des réseaux sociaux et une #DigiZone facilitant les échanges connectés.

Sans compter de belles rencontres humaines et gustatives, un Vinexpo off qui a décoiffé, à venir dans un prochain billet …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *