Tire-bouchon
commentaires 2

Mon vin du weekend #38

Je suis originaire de Catalogne, je ressemble au Grenache Noir mais en beaucoup plus velu. Qui suis-je ?

Ce weekend, je joue la carte de l’originalité avec le Lledoner Pelut du Domaine la Colombette, IGP Coteaux du Libron, 2011.
Les vins blancs et rosés de la Colombette me propulsent quelques années en arrière (si peu…) alors que j’étais encore novice dans mon approche du vin. Il faut dire que la famille Pugibet, toujours à l’avant-garde, a été pionnière de la révolution qualitative du vignoble du Languedoc.

La cuvée Lledoner Pelut est issue de la plus vieille parcelle de l’exploitation (greffée en 1968). Ce gobelet tortueux produit encore des raisins généreux qui seront vinifiés à froid puis élevés deux ans en demi-muid (fût de 500 à 650 litres).

Une robe d’un rouge amarante aux reflets légèrement tuilés ; un nez de fruits gourmands (fraise, framboise, cerise bigarreau, prune), de saveurs de garrigue (romarin, cade) et d’une pointe fumée ; une bouche à l’équilibre suave, des tanins élégants, de la fraîcheur, une finale tout en douceur sur des notes de fruits rouges et d’épices.

Un beau vin plaisir (prix 16€) à déguster un brin rafraîchi en été (15-17°C) pour accompagner un apéro dinatoire ou des plats aux saveurs locales (encornets farcis, rougets à la plancha, petits légumes farcis).

Le Lledoner Pelut, un compagnon insolite dont je me suis entichée au cours d’un dîner…

photo-une

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *