Adresses d’ivresse
Laisser un commentaire

Mexico DF, mon carnet de voyage #1

Bienvenido à Mexico DF, une ville haute en couleurs et en contrastes qui m’a fait chavirer !

Mes moments forts : se replonger dans l’histoire du Mexique au sein du fabuleux Museo Nacional de Antropología, admirer les fresques engagées de Diego Rivera au Secretaría de Educación Pública, flâner dans le charmant quartier colonial de Coyoacàn et s’arrêter le cœur battant d’émotion pour visiter la « maison bleue » de Frida Kahlo, découvrir les galeries d’art et l’architecture de style haussmannien de Roma, aller s’égosiller devant un match de lucha libre (le catch mexicain), faire une virée nocturne dans le quartier branché de Condesa et prendre un drink sur le roof top de l’hôtel Condesa df.

Mes adresses d’ivresse :

simon-1

A la découverte des vins mexicains, caviste Si Mon.
Si Mon veut dire maison en Kiliwa, la langue des tribus originaires de la vallée du Guadalupe qui représente la plus grande zone viticole du pays (environ 80%).

simon-2

Un nom très bien choisi car cette petite boutique est la maison des vins mexicains de qualité ! Le propriétaire des lieux, qui parle très bien français, vous divulguera des conseils sympas et avisés sur le vignoble mexicain qui mérite d’être connu (détails croustillants à suivre dans un prochain billet…).
Quartier Roma Norte.

califa

Des tacos jusqu’au bout de la nuit, El Califa.
Pour déguster les meilleurs tacos de Mexico DF dans une ambiance animée où se côtoient étudiants en goguette, cadres sup sortant d’un spectacle et quelques touristes chanceux, c’est par là ! Ici on ne parle pas d’horaires d’ouverture mais de fermeture. El Califa est fermé de 5h à 11h du matin.
Prix : tacos entre 3 et 6€.
Quartier Condesa.

Une cuisine de la mer qui fait rêver, La Morena.
Un restaurant branché, à la décoration contemporaine, qui pourrait paraître « tape à l’œil » mais dont les succulentes préparations de poissons et fruits de mer vous ramènent fissa les pieds sur terre !
Je vous conseille tout particulièrement le « poulpo al tinta » ; poulpe dans son encre, poudre d’amandes et oignons confits.
Prix : plats entre 10 et 15€.
Quartier Condesa.

On se retrouve très vite pour la suite de mes trouvailles gourmandes. J’en salive d’avance…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *