En primeur
commentaires 2

Pourquoi et comment la vigne continue ?

La vigne continue à pousser et pousse les vigneronnes et vignerons à aller de l’avant. Les vins continuent leur élevage et élèvent les pensées vers des jours meilleurs. Pourquoi et comment la filière s’organise-t-elle face à cette situation invraisemblable ?

La vigne continue.

L’association Vin & Société et l’agence la Bicyclette de Paul ont lancé une campagne de communication sur les réseaux sociaux avec le hashtag #LaVigneContinue. Tout simplement parce que la vie continue dans nos vignobles.

La longue période de la taille (voir billet La taille de la vigne) s’est achevée au pas de course suite à un hiver doux entrainant une sortie précoce de la végétation. C’est alors que le combat contre les gelées printanières a débuté, avec déjà de lourds dégâts dans la Vallée du Rhône, le Var et le Gard. 

L’enherbement des vignes, à l’accent bucolique tout au long de l’hiver, doit maintenant être maitrisé afin de ne pas accentuer le risque de gelée et de ne pas concurrencer la plante dans les vignobles soumis à une sécheresse estivale (voir article Viticulture, comment raisonne-t-on l’enherbement de la vigne ?). Les tracteurs sont de sortie, attelés de broyeurs et d’outils de travail du sol.

Le réveil de la vigne signe aussi le début de sa sensibilité aux champignons phytopathogènes et aux ravageurs. Afin de lutter contre les très préjudiciables vers de la grappe en évitant l’utilisation d’insecticides, la confusion sexuelle se met en place sur les ceps (voir article La confusion sexuelle à la Vivarelle). A raison de 500 diffuseurs/ha en moyenne, il y a de quoi prendre l’air !

Le vin continue.

Qu’il soit en cuve ou en fût de chêne, le vin est en cours d’élevage. Il se peaufine tranquillement avec la surveillance attentionnée des vinificateurs.

C’est aussi le moment de réfléchir aux assemblages des futures cuvées. De tester différentes combinaisons afin d’exprimer le meilleur de son terroir et de son savoir faire. 

Les rosés, certains blancs et rouges du millésimes 2019 sont fin prêts à être embouteillés et vont revêtir leurs jolis habillages pour les domaines équipés de chaîne de mise en bouteille.

La vigne et le vin continuent non sans quelques difficultés…

Même si les agriculteurs se sont organisés afin d’assurer toutes les précautions sanitaires requises face à l’épidémie de Covid-19, le besoin en main-d’œuvre, qui n’est déjà pas facile à assurer dans nos métiers, est encore plus problématique. Le droit de retrait n’a pas épargné la filière.

Les mises en bouteilles, fréquemment réalisées par des entreprises à façon, ont été reportées, engendrant de sérieux retards sur la mise en marché des vins.

Et qu’en est-il de la commercialisation ? 
Toutes les structures seront impactées quels que soient les modèles économiques.

On pourrait penser que les grands domaines, caves coopératives, négociants, qui vendent en GMS seront les gagnants de cette crise. Mais il faut savoir que les ventes de vin n’ont pas pour autant décollé dans les supermarchés (a contrario du papier toilette !). De plus, ces gros faiseurs commercialisant aussi beaucoup à l’export, subissent de fortes contraintes lors du transport du vin et devront faire face à un contexte global très difficile.

Les domaines orientés vers la vente aux particuliers (annulation des salons des Vins des Vignerons Indépendants), bars, restaurants, seront lourdement impactés.
Après la fermeture des caveaux de vente à la propriété, certains d’entre eux ont mis en place des livraisons à domicile, mais celles-ci ne compenseront pas les pertes. Bien que les cavistes puissent rester ouverts, la limitation des déplacements freine les ventes.

Je ne vais pas vous cacher que l’inquiétude est là. Même si les mesures d’accompagnement sont à la hauteur, qu’y a t-il de pire que de ne pas vendre le fruit de son labeur ?

Cependant, la filière vin n’en est pas à sa première crise. Elle a su à maintes reprises rebondir, se réinventer, certainement parce qu’elle est portée par la passion qui l’anime…

2 Commentaires

Répondre à La WINEista Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *