Tire-bouchon
commentaires 2

Mon vin du weekend #71

Stop aux a priori, il est grand temps de redécouvrir l’appellation Madiran !

Cet été, j’ai eu la chance de participer à la première édition du festival culinaire Coup de Food dans le cadre exceptionnel des Hautes Pyrénées, à Barèges. A cette occasion, j’ai rencontré les vins de Madiran, un verre à la main, avec une vue sublime sur les monts escarpés.

photo-madiran

Je peux donc en témoigner, il est l’heure de réviser son palais ! Les vigneronnes et vignerons de ces 1400 hectares de vignes, ont su remettre en question leurs pratiques culturales et œnologiques afin de dompter les ô combien redoutés tanins du Tannat (un cépage qui porte bien son nom) !

Cette mutation qualitative, maîtrise des rendements, macération pré-fermentaire à froid, extraction douce, micro-oxygénation (suite aux recherches de l’œnologue Patrick Ducournau), a révolutionné le profil des vins de Madiran.

Aujourd’hui, on part en weekend avec Bastien Lannusse et sa cuvée Tradition, Château du Pouey. Un jeune vigneron passionné, pour un vin gourmand qui illustre parfaitement le renouveau de Madiran.

Une robe profonde, illuminée de nuances rubis. Un nez à l’expression fruitée (cassis), qui se teinte peu à peu de tabac blond, de baies roses, de spéculoos. Une bouche ample, aux tanins fondus, à la finale suave sur des notes de petits fruits noirs confiturés.

Un vin plaisir (prix 5,50€), que l’on débouche aisément autour d’une plancha de charcuteries, d’aubergines confites (vite il est encore temps !), d’un carpaccio de bœuf.

Un Château du Pouey pour un weekend où typicité rime avec modernité !

 

2 Commentaires

  1. Je n’ai pas encore eu le privilège de goûter à ce vin, mais votre article me donne déjà l’eau à la bouche !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *