En primeur
commentaires 4

Beaujolais Nouveaux, vin primeur, vente de vin en primeur ?

En ce troisième jeudi du mois de novembre, la fête du Beaujolais Nouveau aura une résonnance particulière ; entre tristesse et fierté de trinquer au vin, reconnu comme « patrimoine » de la France depuis la loi d’octobre 2014.

Avant de vous lâcher à l’aveuglette dans les troquets du coin, on ouvre grand ses oreilles pour un petit rappel : Beaujolais Nouveau, vin primeur et vente de vin en primeur, quelle différence ?

Entre vin primeur et vin nouveau, tout est une question de timing.
Un vin primeur doit être mis en bouteille avant le printemps alors qu’un vin nouveau doit être conditionné avant la vendange suivante.
Le Beaujolais Nouveau est donc aussi un vin primeur !

Entre vin primeur et vente de vin en primeur, tout est une question de liquidité.
Un vin vendu en primeur correspond à un système de commercialisation anticipée. Cette pratique est caractéristique du Bordelais ; même si elle se développe dans d’autres vignobles pour des vins rares. Les achats se réalisent alors que l’élevage du vin n’est pas terminé. Le produit ne sera livré qu’un an à un an et demi après, dès sa mise en bouteille (pour en savoir un peu plus : Les primeurs à Bordeaux, quèsaco ?).

Pourquoi ne parle-t-on que des Beaujolais Nouveaux ?
Ils furent les premiers, en 1951, à autoriser cette mise en marché précoce.
Le cépage de l’appellation, le Gamay, et sa méthode de vinification particulière, la macération carbonique (voir billet La macération carbonique) se prêtent à l’obtention de vins rouges légers, aromatiques, à consommer rapidement.
Ils représentent un tiers de la production totale du vignoble du Beaujolais, qui est vendue à travers le monde (Japon, Etats-Unis). Une belle réussite commerciale et marketing ; un vin festif, que l’on attend impatiemment, un slogan qui fait le buzz ; « le Beaujolais Nouveau est arrivé » !

Et les autres alors ?
Deux réglementations s’appliquent aux vins nouveaux (ou primeurs) selon leurs dénominations géographiques.
Pour les AOP, une mise en consommation le troisième jeudi de novembre, à 00h00 précises (en France et dans le monde). Pour les IGP, elle se fait un mois plus tôt, le troisième jeudi d’octobre.
On trouve donc en France d’autres vins primeurs, majoritairement vinifiés par les caves coopératives, élaborés en blanc, rouge et de façon plus confidentielle en rosé, issus de cépages expressifs (Chardonnay, Sauvignon Blanc, Syrah, Merlot…).

Un évènement victime de son succès
Il se vend deux fois moins de Beaujolais Nouveau qu’il y a 10 ans et sa valorisation n’est plus au rendez-vous (source RVF, Un Beaujolais nouveau “grandissime” mais plein de doutes).
Un nom qui n’a plus bonne presse, souvent associé à un vin standardisé qui fait mal à la tête (certainement car on en boit plus que de coutume !), aux notes technologiques parfois écœurantes.

Mon avis de WINEista
Et bien figurez-vous que j’aime le Beaujolais Nouveau !
C’est émouvant de penser qu’il y a à peine quelques semaines ses grappes étaient encore sur les souches.
A chaque vin sa vocation ! Il ne faut évidemment pas le comparer à un vin de garde. Il possède des caractéristiques différentes (de la frivolité, de la fraîcheur, des fruits à croquer) et accessibles à tous.
On trouve aujourd’hui une diversité de l’offre, des vins très bien faits qui expriment leurs terroirs.
Toutes les occasions sont bonnes pour se retrouver, se mélanger, trinquer !

Comment les trouver ?
Si vous ne connaissez pas encore Vinexplore, c’est le moment de vous jeter à l’eau ! Une application très bien faîte, qui permet de recenser tous les événements autour du vin à côté de chez vous et qui est le partenaire officiel du Beaujolais Nouveau 2015 !

Ils ont les armes, on les emmerde on a le Beaujolais Nouveau !
(Merci Charlie Hebdo !)

4 Commentaires

  1. Très intéressant ! C’est vrai que le Beaujolais nouveau n’a plus autant la cote, les aléas du marketing. Mais il n’empêche qu’on en entend quand même énormément parler, il reste connu et attendu par beaucoup de gens dans le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *