En primeur
Laisser un commentaire

Le repos hivernal de la vigne

Après les vendanges, les souches, débarrassées de leurs grappes, deviennent fluettes et tristounettes. Mais que se passe-t-il exactement ?

Tant qu’il y a des feuilles, il y a de l’espoir !
La feuille est l’organe assurant la photosynthèse, un processus essentiel à la vie de toute plante car il permet de transformer l’énergie lumineuse en nourriture (glucide).
Après la maturation des grappes, cette énergie va alors être utilisée pour la maturation des bois. En fait, il s’agit maintenant de terminer l’aoûtement : les rameaux herbacés se lignifient progressivement pour devenir des sarments (ceux que l’on utilise pour les grillades !).

Mais en quoi cela est-il important ?
Ces bois constituent la charpente de la souche ; plus ils seront solides plus ils seront résistants aux froids hivernaux. D’autre part, ils abritent les bourgeons latents qui engendreront les rameaux et les fruits de l’année suivante. Un bon aoûtement est donc primordial pour assurer la pérennité de la souche et la récolte prochaine !
Ce phénomène a d’autant plus d’impact sur les plantiers (les vignes de 1 à 3 ans) qu’ils sont en pleine croissance.

Il est donc nécessaire de protéger le feuillage en fin d’été, notamment des maladies cryptogamiques (mildiou), en appliquant des produits à base de cuivre.

Les feuilles de la vigne ne sont tout de même pas éternelles, la chute des températures et le raccourcissement de la durée des jours modifient la physiologie de la plante qui accumule alors l’hormone responsable de leur abscission ; l’éthylène.

Mais pourquoi prennent-elles des couleurs flamboyantes ?
Avant leur chute, les feuilles sont isolées du reste de la plante (formation d’un bouchon de liège à la base des pétioles). Elles ne sont alors plus irriguées par la sève et se voient dans l’incapacité de synthétiser la chlorophylle. Leur couleur verte fait place à de jolis dégradés de rouge et de jaune (pour les cépages blancs).

Quand les feuilles sont tombées, la sève ne circule plus, la vigne entre dans une phase de repos végétatif (bien mérité) jusqu’au printemps !
C’est pendant cette longue période que les vignerons vont s’attacher à la taille de la vigne.

On n’a plus qu’à leur souhaiter une bonne sieste !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *