En primeur
Laisser un commentaire

Vin orange, la tendance de la rentrée

« Orange is the new black ». L’orange, star des défilés Haute Couture, sera LA couleur à porter cet automne ! Le monde du vin serait-il devenu fashionista ?

Rassurez-vous, il ne s’agit pas d’une technique excentrique mais bel et bien d’un retour aux sources puisque la production de vin orange remonte à l’Antiquité du côté de nos amis géorgiens.
Il s’agissait alors de laisser faire « la nature » : vendanger, fouler aux pieds (pas souvent propres), puis laisser fermenter le tout dans des amphores pendant plusieurs mois. Ce procédé, appliqué aussi pour l’élaboration des vins rouges, ne permettait pas d’obtenir des vins blancs tels qu’ils existent de nos jours.

La base de la vinification en blanc (idem en rosé) repose sur une fermentation en jus clair. C’est-à-dire après élimination des parties solides (pellicules, pépins, rafles) contenant les tanins.
Ceci afin d’obtenir des vins à la couleur jaune ou verte, avec un équilibre en bouche dépourvu d’astringence et de note végétale.

En résumé, un vin orange est élaboré comme un vin rouge à partir de cépages blancs. Mais ce n’est pas si simple…

Aujourd’hui, les techniques ont évolué afin d’améliorer la « buvabilité » de ces breuvages tout en conservant l’originalité qui les fait sortir du lot ! J’ai envie de parler de macération pelliculaire maîtrisée : durée moins longue (2-4 mois), éraflage préalable afin de limiter la présence des tanins, voir même longue macération pré fermentaire à froid suivie d’une fermentation en jus clairs.

On retrouve des vins oranges principalement en Géorgie, Slovénie, Italie du Nord et chez quelques aventuriers français (de plus en plus nombreux).

Pourquoi ce phénomène ?
Curiosité du palais, envie d’originalité, de contrastes, retour à nos racines, …

Dans tous les cas, ces vins à la robe colorée sont la coqueluche des restos raffinés et des lieux branchés new-yorkais (le nec plus ultra !).

Peut-être parce que leur structure tannique permet d’explorer des accords mets et vins jusqu’alors impossibles avec les vins blancs ?

Nous en saurons un peu plus vendredi après la dégustation de deux de ces spécimens ….

audrey

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *