En primeur
Laisser un commentaire

Ça « vère » grave !

Je vous rassure de suite, l’objet de ce billet n’a absolument rien à voir avec les vers, ces invertébrés tout flasques peu ragoûtants !
Nous allons parler de la véraison de la vigne, un phénomène haut en couleurs qui est à la pointe de l’actualité de nos vignobles…

La véraison, c’est quoi ?
La véraison est le nom d’un stade du cycle végétatif de la vigne (son développement sur une année) ; appelé aussi stade phénologique (pour les intellos !).
Elle correspond à un changement de couleur des baies. Il s’agit d’un phénomène brusque, entraînant en quelques heures un passage de la couleur verte à la couleur rouge pour les cépages rouges, ou du vert au translucide pour les cépages blancs.

Combien de temps cela dure-t-il ?
Dans notre hémisphère nord, ce stade intervient entre mi-juillet et mi-août.
Il peut durer plusieurs jours pour une seule grappe. Il s’écoule quelques semaines entre la véraison du premier et du dernier grain d’une parcelle.

Que se passe t-il ?
C’est le début de la phase de maturation.
La véraison signe un changement radical du comportement de la vigne. Après s’être consacrée à sa croissance (depuis le débourrement de ses bourgeons), cap sur les grappes et la constitution des réserves !
Toutes les forces sont mobilisées pour faire grossir et mûrir les baies qui commencent alors à accumuler des sucres, à synthétiser des polyphénols au niveau des pellicules et à dégrader des acides organiques.

Pourquoi ce stade est-il important ?
La date de la véraison est importante pour le vinificateur car elle va lui donner une idée précise de la date de maturité de ses raisins, donc de la date de vendange.
La période entre la véraison et la maturité est d’environ 40 à 50 jours, elle varie selon les conditions climatiques et les cépages.
D’autre part, il influe sur la sensibilité des baies aux maladies cryptogamiques (provoquées par des champignons).
Attention à la pourriture grise ! Les baies, aux pellicules de plus en plus fragiles et au taux de sucre croissant, deviennent un mets de choix pour le ô combien redouté Botrytis cinerea.
On se relâche sur l’oïdium ; après la véraison il ne se développe plus sur les grains.

Comment détermine-t-on la date de véraison ?
La date de véraison est définie comme le jour où 50% des baies ont changé de couleur.

La véraison de la vigne en images :

photo-1

photo-2

photo-3

Attention, la dernière ligne droite avant les vendanges est amorcée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *