En primeur
Laisser un commentaire

Nos envies « vin » de la rentrée

Après une pause estivale baignée d’escapades ensoleillées, de festoyades endiablées, de découvertes gustatives passionnées, de rencontres animées, je suis ravie de raccrocher mon maillot de bain pour vous retrouver autour du vin.

Pendant que certains récoltent le fruit d’une vie, d’autres s’extasient devant le fruit de leur amour. Les réseaux sociaux s’animent de photos de raisins bien coupés et de nos chers chérubins endimanchés. De mon côté, c’est à la Vivarelle, entre deux ceps de Syrah et bon nombre de remontages, que se fera ma reprise de rêve.

Un retour aux sources, un grand plongeon dans la réalité, guident nos envies « vin » de la rentrée. Mais quelles sont-elles ?

Renouer avec le rouge

Bien que le vin rouge ne soit pas antinomique avec l’été (voir billet 5 vins rouges qui font bronzer), il est vrai que les pics de canicule et leurs apéros colorés ne sont pas forcément propices aux tanins serrés.
Quel immense plaisir de déboucher les pépites glanées l’hiver dernier, pour un dîner à la robe profonde, au nez épicé et à la finale longue.

S’attabler entre amis

Après toutes ces aventures, il est appréciable de renouer avec nos valeurs sûres. Qu’il est bon de se réunir entre amis à la table de nos restos préférés pour retracer le fil de l’été et dérouler celui de la rentrée.
Que ce soit devant une entrecôte saignante accompagnée d’un Pessac-Léognan, ou un poke bowl végétarien assorti d’un blanc sec du Jurançon, les retrouvailles seront propices à nous donner le sourire.

Ne pas laisser tomber le rosé

Il a été notre compagnon préféré de l’été, sachez qu’il est capable de nous accompagner toute l’année. La richesse incroyable des vignobles français (et d’ailleurs), fière de ses cépages autochtones, de ses terroirs singuliers, de ses méthodes de vinification et d’élevage soignées, nous offre une large palette de vins rosés, qu’il serait bien dommage de bouder.
Ne nous cantonnons pas aux rosés d’un soir « made in » Provence. Même si cette région est leur fer de lance, bien d’autres sont capables de nous étonner.

Lutter contre la routine

Pour une rentrée comblée, il est peut-être temps de penser à stimuler notre palais !
Partons à la conquête de cépages délaissés par nos papilles, d’appellations inhabituelles à nos verres, d’accords mets et vins plus osés.
Une mauvaise expérience ne doit en aucun cas se transformer en certitude. Cela n’était peut-être pas le bon moment ou le millésime adéquat.

Se prévoir une virée

Il n’y a rien de mieux pour se motiver que de s’organiser une petite virée. Quand la carotte prend la forme d’une bouteille, les « wine lovers » en sont revigorés.
Direction un lieu de charme, pour un weekend dédié à l’œnotourisme : au Château La Coste, au Château Chasse-Spleen, au Château Autignac, à la roulotte du Bartas, à l’hôtel Le Castel Pierre, à l’Hôtel de la Villeon, à La Coopérative Riberach, dans un foudre au Château de Bonhoste, au Village Castigno (article à venir sur le blog).

La liste de nos envies « vin » de la rentrée est animée par notre bonheur de vivre, avec curiosité…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *