Tire-bouchon
Laisser un commentaire

Mon vin du weekend #76

Après avoir dégusté une myriade de Chenin en Afrique du Sud, les papilles complètement accros à ce grand cépage, je me suis tout naturellement tournée vers son berceau afin de les satisfaire…

Direction le vignoble du Val de Loire et plus précisément l’AOP Anjou blanc pour renouer avec mon chouchou du moment.
Qu’il soit sec ou moelleux, le Chenin Blanc a ce quelque chose de particulier, cette élégance et cette complexité naturelle, sans fard, qui le rend unique.

Au Domaine des Forges, Séverine et Stéphane Branchereau ont eu l’audace de sélectionner 6 à 8 raisins par cep, de les laisser mûrir tout doucement, puis d’élever leur jus en fûts de 400 litres sur lies fines pendant 11 mois.

Il en résulte un vin délicat, qui mérite de prendre quelques degrés (ne pas servir trop frais, 10-12°C) et à qui on doit laisser un peu de temps pour s’exprimer (à carafer 1h).
Quand il a pris sa place dans le verre, il révèle alors ses arômes de verveine, de curcuma, de pomme Granny Smith, une belle minéralité. Sa bouche est tendue comme un arc, portée par une belle matière qui persiste longuement et s’épanouit sur des notes salines.

L’Audace 2014 (prix 9€), élégante et tonique, donnera du peps à une soupe de courges, saura répondre à une salade d’endives aux noix et roquefort, accompagnera un filet de truite fumée ou des fromages à pâte dure.

Pour un weekend dynamique !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *