Sous les spotlights
Laisser un commentaire

Pierre Cros, un Paysan libre

Dans le Minervois, j’ai rencontré un vigneron vrai qui ne se la raconte pas et qui nous ne la raconte pas.
Pierre Cros, un personnage au franc-parler et au grand cœur comme l’illustre sa propre présentation : « Je suis avant tout un Paysan, un cul-terreux peut-être un peu bourru avec mes certitudes – et mes doutes aussi – mais dans tous les cas un homme entier. Un homme fier de ses racines, fier de rrrrouler les rrrr comme les gens du « pays »… ».
Un homme entier qui ne nous met pas de poudre aux yeux avec des discours édulcorés mais qui ose partager ses réalités en toute sincérité.

photo-caveau

Fils et petit-fils de boulanger, le Domaine Pierre Cros est né d’un travail passionné de longue haleine.
Amoureux invétéré des cépages, il a su réhabiliter de vieilles parcelles démodées de Carignan Noir, Piquepoul Noir, Alicante et Aramon sous le regard éberlué de ses confrères. Aujourd’hui, elles signent l’authenticité de ses vins au travers de sa fameuse cuvée «Les Mals Aimés ».
Mais sa passion et sa curiosité ne se sont pas arrêtées là ! Il a su mener un combat acharné pour avoir la liberté de planter des variétés qui l’ont séduit au grès de ses voyages ; du Nebbiolo, le fer de lance des vins du Piémont italien et de la Touriga Nacional que l’on retrouve au Portugal pour l’élaboration du Porto rouge.

Aujourd’hui, son exploitation compte une cinquantaine d’hectares dont seulement la moitié est dédiée à la culture de la vigne. Les surfaces restantes de garrigues, d’oliviers et de chênes truffiers participent à la diversité et à la beauté du paysage.

photo-bouteilles

Les vins de Pierre Cros savent exprimer leurs spécificités tout en conservant un fil conducteur qui les unit ; de la complexité, de l’élégance, de beaux équilibres sur la fraîcheur, de la minéralité.

photo-carton

Je vous laisse la liberté de les déguster …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *