Tire-bouchon
Laisser un commentaire

Mon vin du weekend #18

Entre des kilomètres de coups de sécateur, quelques encuvages, une tripotée de remontages, et un gâteau d’anniversaire, j’ai quand même trouvé le temps de me faire inviter à dîner chez un ami qui m’a fait découvrir un vin rouge du Domaine Alain Graillot, AOP Crozes-Hermitage, 2011.
Une gourmandise à partager !

Située sur la rive gauche du Rhône, Crozes-Hermitage, avec près de 1 650 hectares, est en superficie la plus grande des appellations des crus des côtes du Rhône septentrionales.
Ici, la Syrah règne en maître. Elle est employée en cépage unique dans les Crozes-Hermitage rouges avec tout de même une particularité puisque il est toléré un apport de 15 % maximum de cépages blancs autorisés dans le décret d’appellation (Marsanne et Roussanne).

Situé au cœur de la plaine alluviale de purs galets et de graves de La Roche de Glun, le Domaine Alain Graillot est une propriété familiale d’une vingtaine d’hectares conduite par Alain, vigneron talentueux de son état, et son fils Maxime.

Une robe voluptueuse, rouge grenat aux reflets violacés ; un nez charmeur qui se dévoile progressivement sur des notes fruitées (framboise, cassis, papaye), d’épices douces, de menthe sauvage et d’une pointe beurrée ; une bouche à l’équilibre soyeux, une belle matière, de la fraîcheur, une finale tout en dentelle sur des arômes de kirsch et de poivre blanc.

Une Syrah majestueuse (prix 19€) qui m’a littéralement envouté avec des pâtes aux trois champignons (champignons de Paris, morilles, truffes noires) au Maury tuilé et qu’il me tarde de savourer avec un tajine d’agneau aux pruneaux ou un suprême de poulet en croûte d’épices (mélange de 5 épices et réglisse) et purée de butternut.

Une grande dame tout en finesse qui va vous transporter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *